Claude Bartolone se prononce en faveur du vote obligatoire. Dans certains États, cette pratique est déjà en place. Pour quels résultats ?

Le président de l'Assemblée nationale rend ce mercredi 5 avril un rapport au président de la République sur l'engagement républicain. Il souhaite que le vote devienne obligatoire "lors de toutes les élections" pour "irriguer la démocratie". Aux dernières élections départementales, environ la moitié des Français appelés aux urnes se sont déplacés. Seules les élections présidentielles connaissent encore un fort taux de participation avec près de 80 % de votants. À l'exception de ce grand rendez-vous, toutes les élections subissent une abstention conséquente et en hausse. L'objectif avoué est de lutter contre ce phénomène. Environ 30 pays à travers le monde ont déjà instauré cette pratique pour lutter contre l'abstention et parfois depuis très longtemps. À première vue, les taux de participation y sont souvent élevés, mais aussi en fonction des sanctions encourues pour les récalcitrants.

Lire Partager

En réponse aux attentats, meurtres et prises d’otages de ce début d’année, la marche républicaine du 11 janvier 2015 fera date et sera certainement élevée au statut de moment historique de l’Histoire de France, du moins de l’histoire récente. Elle a mobilisé, à Paris, et dans toutes les villes de France, des milliers de personnes, venues, sur appel des autorités politiques, manifester leur refus de la terreur, défendre les valeurs de notre pays, dont la liberté d’expression. Ce rassemblement, son ampleur, a été à la hauteur des crimes commis. Toutefois, si ces actes de terrorisme sont injustifiables, les causes doivent être correctement analysées pour éviter, autant que faire se peut, que cela ne se reproduise.

Lire Partager

Avec Jean-Christophe Lagarde, saisissons l'opportunité de créer un Centre Conquérant

En octobre 2012, nous nous sommes réunis autour de Jean-Louis Borloo afin de créer l'UDI et réunir les différents mouvements du centre et du centre droit. A cette époque nous avions une intuition et une ambition collective. Notre intuition était que le quinquennat de François Hollande serait un échec. Cette intuition était prémonitoire puisqu'à mi-mandat, l'actuel Président de la République a plongé notre pays dans une crise sans précédent, laissant nos compatriotes résignés, désarçonnés. L'objet de l'UDI était donc dès son origine de fonder une force politique capable de rendre aux Français espérance et foi en la République.

Lire Partager